FLASH INFO
๐—”๐—บ๐—ฒฬ๐—ป๐—ฎ๐—ด๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฏ๐—ฎ๐—ฟ๐—ฟ๐—ฎ๐—ด๐—ฒ๐˜€ ๐Ÿญ, ๐Ÿฎ ๐—ฒ๐˜ ๐Ÿฏ : ๐—น๐—ฒ ๐—บ๐—ถ๐—ป๐—ถ๐˜€๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—•๐—”๐—ฅ๐—ข ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜€๐˜๐—ฎ๐˜๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜ƒ๐—ถ๐˜€๐˜‚ ๐—นโ€™๐—ฒฬ๐˜๐—ฎ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐˜€๐—ถ๐˜๐˜‚๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฒ ๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐—ฟ๐—ฎ๐—ถ๐—ป
๐‚๐š๐ฆ๐ฉ๐š๐ ๐ง๐ž ๐š๐ ๐ซ๐ข๐œ๐จ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ’-๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ“ : ๐ฅ๐ž ๐ฆ๐ข๐ง๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ž ๐’๐Ž๐Œ๐๐ˆ๐„ฬ ๐ฅ๐š๐ง๐œ๐ž ๐ฅ๐ž ๐ฉ๐ซ๐จ๐œ๐ž๐ฌ๐ฌ๐ฎ๐ฌ ๐๐ž ๐๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ข๐›๐ฎ๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ž๐ฌ ๐ข๐ง๐ญ๐ซ๐š๐ง๐ญ๐ฌ ๐š๐ ๐ซ๐ข๐œ๐จ๐ฅ๐ž๐ฌ.
๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ฟ๐˜ƒ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—•๐—ถ๐—ผ๐—ฑ๐—ถ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฟ๐˜€๐—ถ๐˜๐—ฒฬ : ๐—น๐—ฒ ๐— ๐—˜๐—˜๐—” ๐—ฑ๐—ถ๐˜€๐—ฝ๐—ผ๐˜€๐—ฒ ๐—ฑ’๐˜‚๐—ป ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฝ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฑโ€™๐—ฎ๐—ป๐—ฎ๐—น๐˜†๐˜€๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฎ ๐—บ๐—ถ๐˜€๐—ฒ ๐—ฒ๐—ป ๐—ฝ๐—น๐—ฎ๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฑโ€™๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—น๐—ฎ๐˜๐—ฒ-๐—ณ๐—ผ๐—ฟ๐—บ๐—ฒ ๐—บ๐˜‚๐—น๐˜๐—ถ-๐—ฎ๐—ฐ๐˜๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ๐˜€

๐Œ๐ข๐ฌ๐ž en ล“uvre ๐๐ž๐ฌ ๐ž๐ง๐ ๐š๐ ๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ๐ฌ ๐๐ž ๐Œ๐š๐ฅ๐š๐›๐จ : ๐ฅ๐ž ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ ๐ž๐ง๐ซ๐ž๐ ๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ž ๐ฎ๐ง ๐ฌ๐œ๐จ๐ซ๐ž ๐Ÿ๐จ๐ซ๐ญ ๐š๐ฉ๐ฉ๐ซ๐žฬ๐œ๐ข๐š๐›๐ฅ๐ž

259

Le Secrรฉtariat Permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA) a prรฉsentรฉ les rรฉsultats de la quatriรจme revue biennale de suivi de la mise en ล“uvre des engagements de Malabo sur la croissance et la transformation de lโ€™agriculture en Afrique, ce mardi 16 avril 2024, ร  Ouagadougou. Cโ€™รฉtait lors dโ€™un dรฉjeuner de presse prรฉsidรฉ par monsieur Yassia KINDO, Secrรฉtaire permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles.

La dรฉclaration sur la croissance et la transformation accรฉlรฉrรฉes de lโ€™agriculture contient sept (07) engagements, ร  savoir, le renouvellement de lโ€™engagement en faveur des principes et des valeurs du Programme dรฉtaillรฉ pour le dรฉveloppement de lโ€™agriculture africaine (PDDAA), le renforcement des finances et des investissements dans lโ€™agriculture, lโ€™รฉlimination de la faim dโ€™ici ร  2025, la rรฉduction de moitiรฉ de la pauvretรฉ dโ€™ici ร  2025, grรขce ร  une croissance et ร  une transformation inclusive de lโ€™agriculture, la stimulation du commerce intra africain des produits et services agricoles, le renforcement de la rรฉsilience des moyens de subsistance et des systรจmes de production en Afrique face aux alรฉas et autres risques liรฉs au climat et lโ€™engagement ร  faire preuve de responsabilitรฉ mutuelle dans les actions et les rรฉsultats.

Pour le suivi de la mise en ล“uvre de ces engagements, un mรฉcanisme de revue biennale ร  travers lโ€™รฉlaboration dโ€™un rapport pays a รฉtรฉ mis en place.

Le 4แต‰ rapport pays de la revue biennale de suivi de la mise en ล“uvre des engagements de Malabo, prรฉsentรฉ ร  la presse, fait ressortir quโ€™en Afrique de lโ€™Ouest, le score enregistrรฉ est de 5,03. Ce qui fait de cette zone, la premiรจre des huit (08) rรฉgions.

Pour ce qui est du Burkina Faso, le rapport pays fait ressortir un score de 5,73 sur une cible de 9,29. ยซ ๐‘ช๐’†๐’•๐’•๐’† ๐’‘๐’†๐’“๐’‡๐’๐’“๐’Ž๐’‚๐’๐’„๐’† ๐’…๐’– ๐‘ฉ๐’–๐’“๐’Œ๐’Š๐’๐’‚ ๐‘ญ๐’‚๐’”๐’, ๐’ƒ๐’Š๐’†๐’ ๐’’๐’–โ€™๐žฬ๐ญ๐š๐ง๐ญ ๐’†๐’ ๐’…๐’†๐’„ฬง๐’‚ฬ€ ๐’…๐’† ๐’๐’‚ ๐’„๐’Š๐’ƒ๐’๐’† ๐’‡๐’Š๐’™๐’†ฬ๐’†, ๐’†๐’”๐’• ๐’‡๐’๐’“๐’• ๐’‚๐’‘๐’‘๐’“๐’†ฬ๐’„๐’Š๐’‚๐’ƒ๐’๐’† ๐’…๐’‚๐’๐’” ๐’๐’‚ ๐’Ž๐’†๐’”๐’–๐’“๐’† ๐’๐’–ฬ€ ๐’๐’ ๐’†๐’๐’“๐’†๐’ˆ๐’Š๐’”๐’•๐’“๐’† ๐’–๐’๐’† ๐’†ฬ๐’—๐’๐’๐’–๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’‘๐’‚๐’“ ๐’“๐’‚๐’‘๐’‘๐’๐’“๐’• ๐’‚๐’– 3แต‰ ๐’“๐’‚๐’‘๐’‘๐’๐’“๐’• ๐’‘๐’‚๐’š๐’”. ๐‘จ๐’–๐’”๐’”๐’Š, ๐’๐’๐’–๐’” ๐’‚๐’—๐’๐’๐’” ๐’‚๐’•๐’•๐’†๐’Š๐’๐’• ๐’–๐’ ๐’๐’Š๐’—๐’†๐’‚๐’– ๐’‹๐’‚๐’Ž๐’‚๐’Š๐’” ๐’†ฬ๐’ˆ๐’‚๐’๐’†ฬ ๐’…๐’†๐’‘๐’–๐’Š๐’” ๐’๐’‚ ๐’Ž๐’Š๐’”๐’† ๐’†๐’ ๐’‘๐’๐’‚๐’„๐’† ๐’…๐’† ๐’„๐’†๐’•๐’•๐’† ๐’†ฬ๐’—๐’‚๐’๐’–๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’ ยป, a expliquรฉ monsieur KINDO.

Le Chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique, monsieur Jan MEISE, a fรฉlicitรฉ le Gouvernement burkinabรจ pour le score engrangรฉ. Pour lui, les rรฉsultats de ces รฉvaluations sont dโ€™une grande importance pour les partenaires techniques et financiers puisquโ€™ils permettent dโ€™identifier les dรฉfis pour mieux intervenir. Il a rรฉaffirmรฉ leur engagement ร  accompagner le Gouvernement dans sa quรชte du dรฉveloppement du secteur agricole pour lโ€™atteinte de la sรฉcuritรฉ alimentaire et nutritionnelle.

En rappel, la Confรฉrence des Chefs dโ€™ร‰tat et de Gouvernement de lโ€™Union africaine a adoptรฉ, en 2014, la dรฉclaration sur la croissance et la transformation accรฉlรฉrรฉe de lโ€™agriculture ร  Malabo en Guinรฉe รฉquatoriale, dรฉnommรฉe engagements de Malabo. Cette Dรฉclaration fait suite au ยซ Programme dรฉtaillรฉ pour le dรฉveloppement de lโ€™agriculture africaine (PDDAA) ยป adoptรฉ en 2003 ร  Maputo au Mozambique qui fixe les objectifs gรฉnรฉraux de croissance annuelle de 6 % du produit intรฉrieur brut (PIB) agricole et lโ€™allocation dโ€™au moins 10 % des dรฉpenses publiques au secteur agricole.

๐——๐—–๐—ฅ๐—ฃ/๐— ๐—”๐—ฅ๐—”๐—›


Previous Post๐Ÿฐ๐—ฒฬ€๐—บ๐—ฒ ๐—ฒฬ๐—ฑ๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ณ๐—ผ๐—ฟ๐˜‚๐—บ ๐—ป๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐—ฎ๐—น ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—ฒ๐—ฎ๐˜‚ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น'๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ถ๐—ป๐—ถ๐˜€๐˜€๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ : ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜‚๐˜€๐˜€๐—ถ๐—ฟ ๐—น๐—ฎ ๐—ฏ๐—ฎ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—น๐—น๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—ฒ๐—ฎ๐˜‚