FLASH INFO
๐—”๐—บ๐—ฒฬ๐—ป๐—ฎ๐—ด๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฏ๐—ฎ๐—ฟ๐—ฟ๐—ฎ๐—ด๐—ฒ๐˜€ ๐Ÿญ, ๐Ÿฎ ๐—ฒ๐˜ ๐Ÿฏ : ๐—น๐—ฒ ๐—บ๐—ถ๐—ป๐—ถ๐˜€๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—•๐—”๐—ฅ๐—ข ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜€๐˜๐—ฎ๐˜๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜ƒ๐—ถ๐˜€๐˜‚ ๐—นโ€™๐—ฒฬ๐˜๐—ฎ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐˜€๐—ถ๐˜๐˜‚๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฒ ๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐—ฟ๐—ฎ๐—ถ๐—ป
๐‚๐š๐ฆ๐ฉ๐š๐ ๐ง๐ž ๐š๐ ๐ซ๐ข๐œ๐จ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ’-๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ“ : ๐ฅ๐ž ๐ฆ๐ข๐ง๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ž ๐’๐Ž๐Œ๐๐ˆ๐„ฬ ๐ฅ๐š๐ง๐œ๐ž ๐ฅ๐ž ๐ฉ๐ซ๐จ๐œ๐ž๐ฌ๐ฌ๐ฎ๐ฌ ๐๐ž ๐๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ข๐›๐ฎ๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ž๐ฌ ๐ข๐ง๐ญ๐ซ๐š๐ง๐ญ๐ฌ ๐š๐ ๐ซ๐ข๐œ๐จ๐ฅ๐ž๐ฌ.

ยซ ๐—š๐—ฒ๐˜€๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐˜‚๐—ฟ๐—ฎ๐—ฏ๐—น๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐—ถ๐—ป๐˜๐—ฒฬ๐—ด๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ฒ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜†๐˜€๐—ฎ๐—ด๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ผ๐˜๐—ฒฬ๐—ด๐—ฒฬ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฐ๐—ผ๐—บ๐—ฝ๐—น๐—ฒ๐˜…๐—ฒ ๐—ฃ๐—ข๐—ก๐—”๐—ฆ๐—œยป (๐—ฃ๐—ข๐—ก๐—”๐—ฆ๐—œ) ๐—ฒ๐˜ ยซ๐—ฅ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—น๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฐ๐—น๐—ถ๐—บ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐—น๐—ฒ ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ถ๐—ป ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ก๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ๐—ป๐—ฏ๐—ฒฬ ยป (๐—ฅ๐—˜๐—–๐—Ÿ๐—œ๐— ): ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐˜… ๐—ฝ๐—ฟ๐—ผ๐—ท๐—ฒ๐˜๐˜€ ๐—ผ๐—ณ๐—ณ๐—ถ๐—ฐ๐—ถ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—น๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒฬ๐˜€

795

Ce mardi 28 novembre 2023, le Ministรจre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement (MEEA) ร  travers le Secrรฉtariat permanent du Conseil national pour le dรฉveloppement durable (SP-CNDD) a lancรฉ officiellement les projets PONASI et RECLIM ร  Ouagadougou.

Prรฉsidรฉ par le Ministre de l’Environnement de l’Eau et de l’Assainissement, Roger BARO, l’atelier vise ร  prรฉsenter les deux projets aux bรฉnรฉficiaires et aux principaux acteurs de mise en ล“uvre, ร  informer les parties prenantes de leur dรฉmarrage effectif et ร  faire comprendre ร  l’ensemble des acteurs les modalitรฉs de leur mise en ล“uvre effective afin de susciter leur adhรฉsion.

Concernant le projet dรฉnommรฉ ยซ Gestion durable et intรฉgrรฉe du paysage des aires protรฉgรฉes du complexe PONASIยป (PONASI, c’est-ร -dire Pรด, Nazinga et Sissili), il vise ร  sauvegarder l’habitat essentiel de la faune, la biodiversitรฉ et les services รฉcosystรฉmiques dans le complexe de l’aire protรฉgรฉe PONASI au Burkina Faso, par le biais de la gestion intรฉgrรฉe du paysage. C’est un projet qui permettra de passer d’un modรจle de conservation axรฉ sur les sites ร  un modรจle de gouvernance efficace et intรฉgrรฉ de l’utilisation des terres et des ressources au niveau du paysage. D’une durรฉe de quatre (04) ans, le projet PONASI permettra รฉgalement l’amรฉlioration de la gestion de 952 000 ha de terres, dont 354 781 ha d’aires protรฉgรฉes, de corridors et de zones de chasse et de chantiers de gestion forestiรจre gรฉrรฉs par les communautรฉs, 129 478 ha sous gestion durable des terres et l’รฉvitement de 5,4 millions de tCO2eq d’รฉmissions.

Quant au projet ยซRรฉsilience climatique dans le bassin du Nakanbรฉ ยป (RECLIM), il entend accroรฎtre la rรฉsilience des communautรฉs du bassin de Nakanbรฉ en protรฉgeant les vies et les moyens de subsistance contre les sรฉcheresses et les inondations. Durant cinq (05) ans, RECLIM apportera un soutien technique aux parties prenantes nationales et locales et travaillera avec les communautรฉs locales pour renforcer leurs moyens de subsistance, rรฉhabiliter et entretenir le bassin Nakanbรฉ.

Au regard de l’impact attendu de ces deux projets, le ministre BARO a exhortรฉ les acteurs de mise en ล“uvre ร  apporter leurs contributions aux communications au cours de l’atelier et surtout d’ล“uvrer pour une mise en ล“uvre rรฉussie conformรฉment aux principes de bonne coordination et de bonne exรฉcution des activitรฉs sur le terrain afin d’aboutir ร  des rรฉsultats palpables.

En rรฉitรฉrant l’accompagnement du Programme des Nations unies pour le dรฉveloppement (PNUD) ร  soutenir les actions de dรฉveloppement du Burkina Faso en gรฉnรฉral et celles du MEEA en particulier, ร‰loi KOUADIO IV, Reprรฉsentant Rรฉsident du PNUD par intรฉrim a expliquรฉ le bien-fondรฉ des deux projets et le choix de l’institution internationale ร  soutenir leur mise en ล“uvre.

Pour le chef du dรฉpartement en charge de l’environnement, PONASI et RECLIM lancรฉs ร  la veille de 28e Confรฉrence des Parties (COP 28), ยซ nous permettront de respecter nos engagements vis-ร -vis de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques en termes d’activitรฉs qui vont renforcer la rรฉsilience des populations et amรฉliorer leurs moyens d’existenceยป, a confiรฉ Roger BARO.

La mise en ล“uvre effective de ces projets a รฉtรฉ rendue possible grรขce au concours du Programme des Nations unies pour le dรฉveloppement dans le cadre de l’appel 5 et 6 du Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

๐——๐—–๐—ฅ๐—ฃ / ๐— ๐—˜๐—˜๐—”