Aménagements pastoraux à Bagré : le ministre Amadou DICKO s’imprègne de l’état d’avancement des travaux

240

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO, a effectué une visite de la zone pastorale du pôle de croissance de Bagré, ce lundi 12 février 2024. Cette sortie terrain de Dr Amadou DICKO avait pour objectif d’apprécié le niveau d’avancement des travaux d’aménagement de la zone pastorale de Bagré mais aussi d’échangé avec les éleveurs.

La zone pastorale s’étend sur 10 796 hectares et couvre les villages de Doubégué et Tcherbo. Les travaux d’aménagement, débutés en 2020, ont permis de délimiter la zone et de la morceler en 512 fermettes, 42 fermes et 26 zones de pâture. Les fermettes, d’une superficie de trois hectares, sont destinées à des exploitations de type familial et les fermes couvrant cinq hectares pour les entrepreneurs. Elle est dotée entre autres de trois magasins de stockage d’aliments pour bétail, six parcs de vaccination de gros ruminants et deux pistes rurales.

En termes de sécurisation foncière, la zone pastorale tout comme les fermes, les fermettes et les zones de pâture sont immatriculées, à en croire le Directeur général de BagréPôle, Dr Donkora KAMBOU qui a laissé entendre que tout est prêt pour l’exploitation de la zone. «𝐷𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑗𝑒𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑏𝑎𝑢𝑥 𝑒𝑚𝑝ℎ𝑦𝑡𝑒́𝑜𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠, 𝑎𝑢𝑡𝑜𝑟𝑖𝑠𝑎𝑛𝑡 𝑙’𝑎𝑡𝑡𝑟𝑖𝑏𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑠𝑝𝑎𝑐𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑥𝑝𝑙𝑜𝑖𝑡𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑑𝑢𝑟𝑒́𝑒 𝑖𝑛𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑟𝑚𝑖𝑛𝑒́𝑒, 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑒́𝑙𝑎𝑏𝑜𝑟𝑒́𝑠 𝑒𝑡 𝑛’𝑎𝑡𝑡𝑒𝑛𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑞𝑢’𝑎̀ 𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑠𝑖𝑔𝑛𝑒́𝑠 », a-t-il dit.

Le ministre DICKO a instruit les acteurs d’accélérer les travaux, pour permettre l’installation rapide des bénéficiaires. Aussi a-t-il insisté sur la transparence et la rigueur dans le respect des cahiers de charge selon lesquels les aménagements sont uniquement destinés à la production animale.

Dans ses échanges avec les éleveurs, le ministre Amadou DICKO a expliqué l’«𝐎𝐟𝐟𝐞𝐧𝐬𝐢𝐯𝐞 𝐚𝐠𝐫𝐨𝐩𝐚𝐬𝐭𝐨𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐞𝐭 𝐡𝐚𝐥𝐢𝐞𝐮𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟑-𝟐𝟎𝟐𝟓 » ainsi que les objectifs visés par les aménagements pastoraux. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan opérationnel, il est prévu la réalisation d’infrastructures pour améliorer la production animale et la transformation des produits animaux. Il s’agit notamment de l’implantation d’adductions d’eau potable, de deux mini laiteries, de deux centres polyvalents, douze parcs de vaccination pour petits ruminants, vingt-six kilomètres de pistes rurales complémentaires, deux postes vétérinaires et des espaces de production fourragère. Il est aussi prévu la construction d’un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) et le renforcement des capacités techniques, matérielles et organisationnelles des acteurs. Le coût des investissements est estimé à 2,724 milliards FCFA.

Des préoccupations des éleveurs qui se résument au surpâturage de la zone et à son occupation à d’autres fins, le ministre DICKO a rassuré que des dispositions telles que la mise en place de pare-feu sont prises pour protéger les espaces pastoraux.

La sortie terrain du ministre DICKO à Bagré s’est achevé par une visite du champ de blé.

𝗗𝗖𝗥𝗣/𝗠𝗔𝗥𝗔𝗛