FLASH INFO

Le Burkina Faso célèbre la 5ème édition de la Journée Nationale de l’Arbre (JNA_2023)

292

Le Burkina Faso a célébré ce samedi 15 juillet 2023, la 5e édition de la journée nationale de l’arbre (JNA), sous le thème : «Arbre, symbole de résilience des communautés dans un contexte d’insécurité ». Instituée depuis 2018, c’est la capitale Ouagadougou qui abrité la cérémonie officielle de cette édition de la journée nationale de l’arbre. Placée sous le très haut patronage du président de la Transition, chef de l’État, le capitaine Ibrahim TRAORE, la cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat en charge de la Fonction publique Bassolma BAZIE.

A l’occasion, le président de la Transition, chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim TRAORE à travers un message livré par le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’assainissement, Roger BARO a expliqué le choix du thème en lien avec la situation actuelle du pays. « Au regard du contexte national marqué par un sursaut patriotique pour la reconquête du territoire, le thème de célébration de cette 5ème édition met en exergue la part contributive de l’arbre et de ses produits dérivés à l’amélioration de la résilience alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables du fait de l’insécurité et des effets néfastes des changements climatiques ».

Pour ce faire, il a invité chaque Burkinabè, chaque famille, à planter et à entretenir au moins un arbre chaque année. Il a par ailleurs invité ll’ensemble des écoles et établissements d’enseignement, les collectivités territoriales, les institutions étatiques, les organisations de la société civile, le secteur privé et autres organismes à créer des jardins botaniques pour d’une part donner du sens à l’éducation environnementale et d’autre part contribuer à lutter contre la désertification. « C’est aussi un symbole de notre résistance pour la reconquête de notre

territoire. Cet acte sera le témoin de notre attachement et de notre engagement pour un Burkina Faso verdoyant et viable », a-t-il souligné.

Le ministre d’Etat en charge de la Fonction publique, Bassolma BAZIE a insisté sur l’importance de l’arbre en ce qu’il constitue l’âme de toute communauté. « Si vous arrivez dans un endroit, la façon dont la nature respire à travers le végétal, vous avez déjà compris quelles sont les difficultés et les types de joies que traversent les autres êtres vivants dans l’environnement parce que le végétal régule tout être vivant sur l’ensemble du globe terrestre et le Burkina ne fait pas exception sur son équilibre avec la nature et avec lui-même », a-t-il argumenté.

Pour cette seule journée, il est attendu la mise en terre effective d’au moins 60 000 plants d’espèces utilitaires sur une superficie estimée à 100 hectares sur des sites entièrement sécurisés dans les 13 régions du pays. Pour la région du centre, c’est au total 2028 plants de plusieurs espèces qui ont été mis en terre sur une superficie de plus de 5 ha. Elle marque le début de la campagne 2023 de reforestation qui ambitionne la mise en terre d’au moins 5 000 000 plants sur l’ensemble du territoire national.

Le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement