Rencontre de préparation des Etats Généraux de l’Agriculture et de l’Elevage

136

En vue de faire face aux multiples défis que connaissent le secteur de l’agriculture et de l’élevage depuis les indépendances politiques du Burkina Faso, les autorités du pays avaient organisé en 2011 la tenue des états généraux de l’agriculture et de la sécurité alimentaire (EGASA) sous le thème « Actions et mesures de réformes nécessaires dans le secteur rural pour la croissance économique et la réalisation d’une sécurité alimentaire au Burkina Faso ». Ces états généraux avaient défini une vision stratégique à l’horizon 2025 pour le secteur agricole et adopté de nombreuses mesures de réformes en vue d’améliorer significativement les performances du secteur agro-sylvo-pastoral et de réduire efficacement la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Plus d’une décennie après l’adoption des nombreuses mesures et réformes, force est de reconnaitre que le secteur de l’agriculture et de l’élevage n’a pas connu une transformation satisfaisante. En effet, les rendements des cultures céréalières dépassent rarement 2 tonnes/hectare et leur croissance a été en deçà de 5% sur la période (MARAH/DGESS, 2022). Quant au cheptel sa productivité pondérale est restée stationnaire. Elle est de 113kg pour le bovin, 9kg pour l’ovin et 8kg pour le caprin et 24kg pour le porcin depuis quasiment trois décennies. La dépendance aux importations de céréales s’est accrue au cours des quinze dernières années passant de 7,9% en 2003 à plus de 11,1% en 2018 (FAO, 2021).
Au regard de ces résultats peu satisfaisants, le gouvernement a décidé de la tenue des états généraux de l’agriculture et de l’élevage (EGAE) sur le thème : « Révolutionner le secteur de l’agriculture et de l’élevage pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire au Burkina Faso ». A côté de ce thème central une dizaine de thématiques regroupées sur trois (03) axes seront analysées et permettra de dégager des mesures et des options prioritaires pour la réduction de la pauvreté et l’atteinte de la souveraineté alimentaire du pays.
Les présents termes de référence sont élaborés pour cadrer le processus de la conduite de six (06) thématiques que sont :
• « Bilan de la mise en œuvre des mesures et reformes prises dans le secteur agropastoral depuis 2011 » ;
• « Gouvernance du secteur agropastoral : état des lieux et perspectives » ;
• « Financement du secteur des productions agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques » ;
• « Soutien aux filières agro-pastorales : Etats des lieux, défis, options stratégiques et mesures de relance » ;
• « Etats des lieux de l’organisation et de la professionnalisation des acteurs des domaines de production agro-pastorale : défis et mesures d’amélioration » ;
• « Mesures et actions de relance de la production agro-pastorale face à la crise sécuritaire ».