Stratégie nationale REDD+ du Burkina Faso : le cadre de gestion des pesticides en élaboration

1002

Le ministère de l’Environnement, de l’Eau et l’Assainissement à travers le secrétariat permanent pour la REDD+ (SP / REDD+) tient depuis ce lundi 23 octobre 2023, un atelier de consultation des parties prenantes sur l’élaboration d’un cadre de Gestion des pesticides de la stratégie nationale REDD+ du Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par madame le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mariama KONATÉ/ GNANOU.

L’atelier de consultation de Bobo Dioulasso a pour objectif de recueillir les avis et contributions des parties prenantes pertinentes sur le projet de cadre de gestion des pesticides de la stratégie nationale REDD+.

Le Burkina Faso veut disposer d’une stratégie nationale REDD+ à haute performance environnementale et sociale, conforme à la réglementation nationale et aux exigences internationales. Pour y parvenir, le pays a entamé en 2021, une évaluation environnementale et sociale stratégique. C’est dans cette optique que l’atelier de consultation des parties prenantes est organisé pour examiner d’une part, les options stratégiques pouvant occasionner l’usage des pesticides et, d’autre part, de collecter les informations sur les aspects institutionnels et les procédures probantes de minimisation des risques et impacts liés à l’usage des pesticides dans le secteur agrosylvopastoral.

Pour madame le Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mariama KONATÉ/ GNANOU, le choix de sa région pour abriter ces consultations n’est pas fortuite. Cette région est l’une des régions de grandes productions agricoles du pays où l’usage des pesticides est quasi systématique. Bobo-Dioulasso abrite également les principales unités d’importation, de production et de distribution des pesticides au Burkina Faso.

Prévu pour durer 5jours, l’atelier de consultation des parties prenantes sur le cadre de gestion des pesticides de la stratégie nationale REDD+ du Burkina Faso, permettra de proposer des alternatives / technologies approuvées pour réduire l’usage des pesticides et collecter les informations sur la gestion et le contrôle des pesticides au Burkina Faso. La consultation concerne les structures impliquées dans la distribution, la commercialisation, le stockage, l’utilisation et la gestion des pesticides.

L’ambition du secrétariat Permanent / REDD+, c’est de proposer des orientations et mesures génériques permettant d’éviter et où d’atténuer les effets néfastes de l’usage des pesticides.

En marge de l’atelier, l’équipe du SP/REDD+ conduite par le Directeur régional de l’environnement des Hauts-Bassins, le Conseiller technique du ministre en charge de l’environnement a été reçue en audience par la première responsable de la région.

Le Ministère de l’Environement, de l’Eau et de l’Assainissement