FLASH INFO
๐‘๐ž๐œ๐จ๐ง๐ฌ๐ญ๐ข๐ญ๐ฎ๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ž๐ฌ ๐ฆ๐จ๐ฒ๐ž๐ง๐ฌ ๐โ€™๐ž๐ฑ๐ข๐ฌ๐ญ๐ž๐ง๐œ๐ž ๐๐š๐ง๐ฌ ๐ฅ๐ž ๐‚๐ž๐ง๐ญ๐ซ๐ž-๐„๐ฌ๐ญ : ๐๐ž๐ฌ ๐ฆ๐žฬ๐ง๐š๐ ๐ž๐ฌ ๐ฏ๐ฎ๐ฅ๐ง๐žฬ๐ซ๐š๐›๐ฅ๐ž๐ฌ ๐›๐žฬ๐ง๐žฬ๐Ÿ๐ข๐œ๐ข๐ž๐ง๐ญ ๐๐ž ๐ค๐ข๐ญ๐ฌ ๐โ€™๐ž๐ฆ๐›๐จ๐ฎ๐œ๐ก๐ž ๐จ๐ฏ๐ข๐ง๐ž
๐‚๐š๐๐ซ๐ž ๐ฌ๐ž๐œ๐ญ๐จ๐ซ๐ข๐ž๐ฅ ๐๐ž ๐๐ข๐š๐ฅ๐จ๐ ๐ฎ๐ž ยซ๐๐ซ๐จ๐๐ฎ๐œ๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐š๐ ๐ซ๐จ-๐ฌ๐ฒ๐ฅ๐ฏ๐จ-๐ฉ๐š๐ฌ๐ญ๐จ๐ซ๐š๐ฅ๐ž ยป : ๐ฎ๐ง ๐ญ๐š๐ฎ๐ฑ ๐โ€™๐ž๐ฑ๐žฬ๐œ๐ฎ๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐Ÿ๐ข๐ง๐š๐ง๐œ๐ข๐žฬ€๐ซ๐ž ๐ ๐ฅ๐จ๐›๐š๐ฅ ๐๐ž ๐Ÿ”๐Ÿ“ % ๐ซ๐žฬ๐š๐ฅ๐ข๐ฌ๐žฬ๐ž๐ฌ ๐ž๐ง ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ‘

๐€๐ฉ๐ฉ๐ฎ๐ข-๐œ๐จ๐ง๐ฌ๐ž๐ข๐ฅ ๐ซ๐š๐ฉ๐ฉ๐ซ๐จ๐œ๐ก๐žฬ ๐๐ž๐ฌ ๐ฉ๐ซ๐จ๐๐ฎ๐œ๐ญ๐ž๐ฎ๐ซ๐ฌ : ๐ข๐ฆ๐ฆ๐ž๐ซ๐ฌ๐ข๐จ๐ง ๐๐š๐ง๐ฌ ๐ฅ๐š ๐™๐จ๐ง๐ž ๐โ€™๐š๐ฉ๐ฉ๐ฎ๐ข ๐ญ๐ž๐œ๐ก๐ง๐ข๐ช๐ฎ๐ž ๐๐ž ๐ƒ๐ข๐š๐ฉ๐š๐ง๐ ๐จ๐ฎ

351

La Zone dโ€™appui technique (ZAT) de Diapangou, dans la rรฉgion de lโ€™Est, est chargรฉ de lโ€™encadrement des producteurs de sa zone dโ€™intervention. Animรฉe par huit agents dont le chef de zone, Sibiri SAGNON, cette structure dรฉconcentrรฉe du ministรจre de lโ€™Agriculture, des Ressources animales et halieutiques intervient dans 31 villages. Une รฉquipe de la Direction de la Communication et des Relations Presse du ministรจre de lโ€™Agriculture , des Ressources animales et halieutiques, a fait le constat de leurs activitรฉs ce mardi 05 septembre 2023.

A Balga, village de la commune de Diapangou, le chef de lโ€™Unitรฉ dโ€™animation technique(UAT) Moussa OUEDRAOGO, prodigue des conseils au producteur Soafandi Salam IDANI pour lutter contre les ravageurs qui attaquent son maรฏs. ยซย Nous encadrons les producteurs continuellement afin quโ€™ils adoptent les bonnes pratiques agricoles afin dโ€™augmenter leurs rendements. Notre objectif est dโ€™amener les producteurs ร  produire plus et partant, ร  amรฉliorer leurs conditions de vie. Pour ce faire, il est nรฉcessaire dโ€™intensifier lโ€™appui conseil rapprochรฉย ยป, a expliquรฉ monsieur OUEDRAOGO. Il poursuit que la contribution du rรฉseau dโ€™encadrement est importante pour lโ€™accroissement de la productivitรฉ et de la production agricole. Aprรจs le village de Balga, le chef UAT sโ€™est rendu ร  Toboani oรน il a mis en place un champ รฉcole de maรฏs au profit des producteurs. ยซย Pour que les producteurs augmentent leur production, il est indispensable quโ€™ils soient encadrรฉs. Je couvre six villages, le ratio de mรฉnages ร  encadrer par agent est important. Le renforcement de lโ€™รฉquipe de la ZAT et la mise ร  sa disposition de moyens roulants lui permettrait dโ€™รชtre plus efficientย ยป, a dit Moussa OUEDRAOGO.
Un avis partagรฉ par sa collรจgue, Nafissatou LOMPO/CONOMBO qui a mis en place un champ รฉcole pour la production et la conservation du niรฉbรฉ au profit des femmes du village de Wakou. Cette cheffe UAT a รฉgalement en charge dโ€™encadrer 6 villages. Elle a aussi insistรฉ sur lโ€™importance de la contribution du rรฉseau dโ€™encadrement pour lโ€™accroissement de la productivitรฉ agricole. Pour elle, lorsque les producteurs mettent en pratique les conseils et quโ€™ils sont heureux parce que leurs rendements ont augmentรฉ, cโ€™est un rรฉel motif de satisfaction.
ยซย Notre motivation, cโ€™est la passion et lโ€™envie de poser notre pierre au dรฉveloppement du monde rural. Notre satisfaction, nous la tirons de la reconnaissance des producteurs que nous encadronsย ยป, a dit Sibiri SAGNON, chef ZAT de Diapangou, convaincu que la contribution des agents en service au niveau dรฉconcentrรฉ est indispensable ร  lโ€™atteinte des objectifs du dรฉpartement de lโ€™agriculture.
A lโ€™entendre, chacun des sept chefs UAT de la zone de Diapangou a en moyenne cinq villages sous sa coupe, soit environ 5 000 mรฉnages ร  encadrer. Pour lui, ce ratio est important, dโ€™oรน la nรฉcessitรฉ de renforcer lโ€™รฉquipe. ยซย Lโ€™idรฉal est de rรฉduire le nombre de villages ร  encadrer par agent pour un encadrement plus efficaceย ยป , a dit Siibiri SAGNON. Il plaide รฉgalement pour le renforcement de la ZAT en moyens logistiques et roulants pour plus dโ€™efficience dans lโ€™encadrement des producteurs.
En outre, le chef ZAT a soulignรฉ le manque dโ€™รฉquipement du bรขtiment et la non sรฉcurisation physique du service de la ZAT.
En effet, la zone a bรฉnรฉficiรฉ de nouvelles infrastructures grรขce au Projet dโ€™appui ร  la sรฉcuritรฉ alimentaire dans la rรฉgion Est (PSAE). Il sโ€™agit dโ€™un bรขtiment abritant 3 bureaux, un secrรฉtariat et une salle de rรฉunion, alimentรฉ ร  lโ€™รฉnergie solaire. La ZAT a รฉgalement bรฉnรฉficiรฉ dโ€™un magasin et des toilettes. Des infrastructures qui, de lโ€™avis de Sibiri SAGNON, sont dโ€™une grande importance dans la mise en ล“uvre de leurs activitรฉs.