CSD « Production agro-sylvo-pastorale »: Les acteurs dressent le bilan à mi-parcours

111

Cette session a permis d’évaluer les performances du secteur dans la mise en œuvre du Plan d’action pour la stabilisation et le développement du secteur (PASP) au premier semestre de l’année 2023, ainsi que celle du plan stratégique national d’investissement agro-sylvo-pastoral (PNIASP) de l’année 2022. En plus d’évaluer, la présente session a également permis de dégager des perspectives et de formuler des recommandations pour la mise en œuvre efficace des actions en vue d’améliorer les performances du secteur.

Le ministre Ismaël SOMBIE a salué les efforts consentis par les producteurs, les partenaires et le Gouvernement dans la mise en œuvre de actions. Il a néanmoins noté que les résultats n’ont pas été atteints dans certains domaines, notamment, l’accès aux intrants, les aménagements de bas-fonds, les infrastructures de transformation et de commercialisation, la vaccination contre les maladies animales prioritaires, la construction et l’entretien des barrages. Le ministre SOMBIE a relevé aussi un faible taux de décaissement des ressources extérieures. Des contreperformances également relevées par le représentant du chef de file des partenaires techniques et financiers, Salifou SARE.

Le Commandant SOMBIE a instruit l’ensemble des acteurs que sont les programmes budgétaires opérationnels le Directions en charges des statistiques, le Secrétariat permanent de la Coordination des Politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA) à prendre toutes les dispositions nécessaires pour améliorer les résultats dans les meilleurs délais. « Au regard de ces éléments de contreperformance, il sera nécessaire que nous diligentions des mesures pour améliorer les niveaux de décaissement, d’absorption et d’exécution des ressources financières dans le secteur au cours du second semestre.», a-t-il soutenu. Il a invité les acteurs du Cadre de concertation à adapter et à moderniser le dispositif de collecte des données.

DCRP/MARAH