FLASH INFO

Immersion du ministre Ismaël SOMBIE au centre aquacole de Bazéga

278

Dans le village de Bazéga, le ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, Ismaël SOMBIE a visité deux vergers consacrés à la production de tangelo, respectivement d’une superficie de 2 et 9 hectares. Satisfait de la visite inopinée du premier responsable du Département de l’agriculture, les promoteurs des vergers visités ont néanmoins égrainé quelques préoccupations. Il s’agit notamment de la sécurisation de leurs terres, ainsi que des difficultés qu’ils rencontrent dans l’écoulement de leur production.

Le ministre Ismaël SOMBIE a salué le travail abattu et les a encouragés à produire davantage. Il les a rassurés d’avoir pris bonne note de leurs préoccupations. « Nous avons vu que l’insuffisance de transformation constitue un frein à la production fruitière. Nous verrons dans quelle mesure les usines de fabrication de jus, peuvent contribuer à absorber la production », a dit le ministre Ismaël SOMBIE.

A la station aquacole de Bazéga, le premier responsable du Département de l’Agriculture a visité l’écloserie ainsi que les bassins des alevins, des géniteurs et ceux de grossissement. La station aquacole de Bazéga a pour vocation de produire des alevins pour approvisionner les plans d’eau nationaux. Spécialisée dans l’élevage de 2 espèces que sont le tilapia et le silure, cette station aquacole prévoit une production d’environ 1 million d’alevins pour cette année. La station produit également des poissons marchands, qu’elle met à la disposition des consommateurs. En outre, elle accueille régulièrement des étudiants dans le cadre de leur formation pratique.
Selon Aristide KAFANDO, chef de la station, 20 étangs sont fonctionnels sur les 31 présents. Aussi la superficie de 2 ha du site nécessite d’être clôturée et la station fait face à des difficultés en termes d’équipements.

Le ministre Ismaël SOMBIE dit avoir constaté le potentiel du centre aquacole et les difficultés auxquelles il fait face. « Nous allons voir dans quelles mesures opérer des réformes pour que le centre fonctionne au maximum de ses capacités », a-t-il dit.