FLASH INFO

MEDICAMENTS VETERINAIRES : LE BURKINA FASO VEUT REDUIRE SA DEPENDANCE DE L’EXTERIEUR

81

Une délégation burkinabè conduite par le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO, séjourne depuis ce 29 janvier 2024, à Shijiazhuang, en République populaire de Chine.

Cette mission s’inscrit dans le cadre de l’établissement d’un partenariat stratégique et commercial avec la firme chinoise « 𝑳𝒊𝒉𝒖𝒂 𝑷𝒉𝒂𝒓𝒎𝒂» pour le démarrage des activités de la Centrale d’Achat des Médicaments Vétérinaires (CAMVET).

« 𝑳𝒊𝒉𝒖𝒂 𝑷𝒉𝒂𝒓𝒎𝒂 » est une firme chinoise spécialisée dans la production de médicaments vétérinaires tels que les antiparasitaires, les antibiotiques solides ou liquides et les vitamines. Ce géant chinois de la santé animale dessert au moins cinquante pays à travers le monde.

Situant le contexte de cette visite, le ministre délégué chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO a confié que le ministère en charge des Ressources animales, à travers la CAMVET, met un accent particulier sur la lutte contre les maladies animales qui empêchent le développement du secteur de l’élevage au Burkina Faso.

« 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒔𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒖𝒏𝒆 𝒅𝒚𝒏𝒂𝒎𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒅𝒆 𝒅𝒊𝒗𝒆𝒓𝒔𝒊𝒇𝒊𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒏𝒐𝒔 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒆𝒏𝒂𝒓𝒊𝒂𝒕𝒔. 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒗𝒐𝒖𝒍𝒐𝒏𝒔 𝒂𝒖𝒔𝒔𝒊 𝒓é𝒅𝒖𝒊𝒓𝒆 𝒍𝒂 𝒅é𝒑𝒆𝒏𝒅𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒖 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝑭𝒂𝒔𝒐 𝒗𝒊𝒔-à-𝒗𝒊𝒔 𝒅𝒆 𝒍’𝒆𝒙𝒕é𝒓𝒊𝒆𝒖𝒓 𝒆𝒏 𝒎𝒆𝒕𝒕𝒂𝒏𝒕 𝒆𝒏 𝒑𝒍𝒂𝒄𝒆 𝒖𝒏𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕é 𝒅𝒆 𝒑𝒓𝒐𝒅𝒖𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒑𝒂𝒚𝒔. 𝑳𝒊𝒉𝒖𝒂 𝑷𝒉𝒂𝒓𝒎𝒂 𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒓𝒆̂𝒕𝒆 à 𝒏𝒐𝒖𝒔 𝒂𝒄𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒈𝒏𝒆𝒓 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒑𝒆𝒄𝒕𝒊𝒗𝒆. 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒑𝒆𝒏𝒔𝒐𝒏𝒔 𝒒𝒖𝒆 𝒄’𝒆𝒔𝒕 𝒖𝒏𝒆 𝒃𝒐𝒏𝒏𝒆 𝒏𝒐𝒖𝒗𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒏𝒐𝒔 𝒑𝒓𝒐𝒅𝒖𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓𝒔, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒂𝒖𝒔𝒔𝒊 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒏𝒐𝒔 é𝒕𝒖𝒅𝒊𝒂𝒏𝒕𝒔 𝒆𝒕 𝒄𝒉𝒆𝒓𝒄𝒉𝒆𝒖𝒓𝒔 ».

Selon le Directeur général de « 𝑳𝒊𝒉𝒖𝒂 𝑷𝒉𝒂𝒓𝒎𝒂 », monsieur Ning ZHENXING, son entreprise est actuellement la plus grande productrice de médicaments dans le domaine vétérinaire en République populaire de Chine. « 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒔𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒊𝒄𝒖𝒍𝒊è𝒓𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒊𝒏𝒕é𝒓𝒆𝒔𝒔é𝒔 𝒑𝒂𝒓 𝒄𝒆 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒆𝒏𝒂𝒓𝒊𝒂𝒕 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒍𝒆 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝑭𝒂𝒔𝒐 𝒑𝒂𝒓𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒏𝒐𝒖𝒔 𝒔𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒖𝒏𝒆 𝒇𝒊𝒓𝒎𝒆 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒊𝒂𝒍𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒓𝒆𝒄𝒐𝒏𝒏𝒖𝒆. 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒂𝒗𝒐𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝒄𝒂𝒑𝒂𝒄𝒊𝒕é 𝒅𝒆 𝒇𝒐𝒖𝒓𝒏𝒊𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒎é𝒅𝒊𝒄𝒂𝒎𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒗é𝒕é𝒓𝒊𝒏𝒂𝒊𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒒𝒖𝒂𝒍𝒊𝒕é, 𝒎𝒂𝒊𝒔 é𝒈𝒂𝒍𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒆𝒏 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é. 𝑵𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒗𝒐𝒍𝒐𝒏𝒕𝒆́ 𝒆𝒔𝒕 𝒅’𝒂𝒄𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒈𝒏𝒆𝒓 𝒍𝒆 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝑭𝒂𝒔𝒐 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆 𝒅𝒆́𝒗𝒆𝒍𝒐𝒑𝒑𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒔𝒂𝒏𝒕é 𝒂𝒏𝒊𝒎𝒂𝒍𝒆», a indiqué monsieur ZHENXING.

Le Directeur général de la CAMVET, Dr Henri KABORE a affiché sa satisfaction au vu des échanges et des visites qui ont permis de s’assurer de la capacité du partenaire chinois à livrer des produits de qualité et à des coûts accessibles aux producteurs.

𝗗𝗖𝗥𝗣/𝗠𝗔𝗥𝗔𝗛