FLASH INFO

Préparation de la COP5 de la convention de Minimata sur le mercure : le Ministre BARRO échange avec le Directeur exécutif du Centre Africain pour la santé environnementale

612

La question de la réduction du mercure dans le quotidien des populations était sur la table de discussion ce mardi 24 Octobre 2023 entre le Ministre de l’Environnement de l’Eau et de l’Assainissement Roger BARO et le Directeur exécutif du Centre Africain pour la Santé Environnementale Bally Dominique KPOKRO.

A quelques jours de la 5ème conférence des parties (COP 5) de la convention de Minamata sur le mercure, Monsieur KPOKRO est venu présenter les objectifs de la région Afrique, prendre conseils et orientations sur la stratégie du groupe Afrique auprès du Ministre BARO.

Il s’est agi aussi de discuter de la pérennisation de la synergie d’action au sein du groupe Afrique, et à mieux affiner la position commune des états africains pour défendre les projets d’amendement durant ce concert des états pour les intérêts environnementaux des populations.

Le ministre BARO co-président du groupe Afrique a félicité cette structure associative pour les différentes actions déjà posées en matière de protection de l’environnement et leur exhorte à privilégier les intérêts des populations dans la lutte contre l’importation et l’utilisation des produits usuels contenant du mercure. Il leur a proposé aussi de mener des réflexions sur les enjeux de la santé environnementale des états d’Afrique post Objectifs du Développement Durable (ODD).

Le Centre Africain pour la Santé Environnementale est une organisation de recherche à caractère associatif qui œuvre dans plusieurs pays en Afrique, pour la mise en œuvre des politiques de protection de l’environnement notamment la réduction du mercure dans le secteur minier, la promotion de la dentisterie sans mercure, l’élimination des produits chimiques dangereux etc

Cette rencontre augure donc de bonnes perspectives de collaboration pour la mise en œuvre des politiques en matière de protection de l’environnement au Burkina Faso.

Le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement